Petit déjeuner autour de l’emploi en Mayenne

Ce mardi matin 2 février, une quinzaine d’Ascapiens ont reçu, dans leurs locaux, Monsieur Philippe LE ROUX, chargé de mission pour le compte du MEDEF (Mouvement des Entreprises de France) et de l’UIMM (Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie).

L’intervention a débuté par une présentation de ces deux structures. Le MEDEF touche ainsi, en Mayenne, 1200 entreprises avec un peu plus de 35 000 salariés, au sein de 7 branches professionnelles.

Parmi 6 commissions, deux sont particulièrement intéressantes puisqu’elles se chargent de la formation et de la transformation du monde professionnel, à court et moyen terme. Les points sur lesquels ce syndicat insiste concernent notamment la digitalisation et la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises).

Mais le MEDEF est avant tout une structure référente en matière de législation (2000 consultations par an).

Ensuite, le débat s’est ouvert autour de la question « Qui recrute en Mayenne ? ». Sachant que l’année 2020, avec la crise sanitaire, a bouleversé les perspectives. Malgré tout, le département possède des entreprises familiales, plus ou moins anciennes et donc plus ou moins bien ancrées dans le territoire, qui sont solides. Le secteur de la métallurgie en fait partie. C’est un secteur qui a souffert, mais beaucoup moins que celui de l’hôtellerie-restauration par exemple ; cependant, il résiste. Le milieu du bâtiment recrute également mais pas au niveau des Travaux Publics.

Les Ascapiens ont fait remonter le fait qu’ils sentaient que les entreprises mayennaises cherchaient davantage à recruter des cadres extérieurs au département alors qu’un vivier de gens compétents existe réellement. C’est la raison pour laquelle il a été demandé à monsieur Le Roux de bien vouloir communiquer autour de lui au sujet du vivier de l’Ascape 53.

Un café et de jus de fruits, mêlés à de succulentes gourmandises et des échanges pertinents ont clos ce deuxième petit déjeuner de l’année.